Mais quelle est donc l’origine de la chaise?

S’il est bien un élément du mobilier présent dans toutes les maisons occidentales, c’est la chaise ! Mais d’où vient la chaise, quelle est son histoire ?

Le mot chaise provient du latin « cathedra » qui signifie banc, siège, chaire ou trône. La chaire désignera plus tard le siège d’un personnage important tandis que la chaise sera destinée à un usage courant.
La chaise se diversifie en fonction des raisons pour lesquelles on doit s’asseoir et c’est ainsi qu’il existe chaise percée, chaise haute, chaise de bureau ou autre chaise longue.
A côté de cet usage pratique lié à la culture, l’aspect confort est également important car un siège qui ne tient pas compte de la pression du corps exercée sur le bassin contraint l’utilisateur à changer de position très fréquemment. La chaise a donc évolué pour des raisons culturelles mais également de confort.

Jusqu’au Moyen Âge, les modèles les plus répandus étaient les trônes et les tabourets pliants, les sièges les plus anciens ayant été découverts dans les tombes égyptiennes.
Dans la Grèce antique, le klismos présentait une courbe adaptée au corps humain et permettait une position plus naturelle et confortable.

Il faut attendre la Renaissance et l’évolution des techniques du bois pour voir apparaître des lignes plus douces. Par ailleurs, aux coussins traditionnels se substitue le drap de laine ou le velours doublé d’un rembourrage de crin au XVIIIe siècle, et le XIXe siècle apporte la technique du capitonnage qui évite les déformations du rembourrage.

Petit aparté dans cet historique de la chaise, les modes vestimentaires ont-elles aussi contribué à faire évoluer la forme des sièges. Comment en effet loger les robes à vertugadin à l’époque Louis XIII sinon en élargissant l’assise ? A l’inverse, la mode de l’époque Empire autorise plus de modestie et donc plus de légèreté dans la forme des chaises.

La révolution industrielle a des effets notables sur l’esthétique des chaises qui vont aussi bénéficier de techniques propres à d’autres domaines. Le rembourrage à ressorts et la technique du bois courbé à la vapeur vont définitivement enterrer la chaise dure, et les courbes vont dorénavant se décliner non plus seulement en bois mais également  sous forme plastique.

Le XXe siècle et son bouillonnement d’idées permet aux designers de laisser libre cours à leur imagination et d’utiliser des matériaux tels tubes métalliques, plastiques, mousse de polyuréthane. Tout est autorisé et la chaise design est née ! On peut citer parmi les plus connues, la « Red and Blue chair » de Gerrit Rietvelt en 1917, la chaise « Wassili » en 1926, la chaise « 39° » d’Alvar Aalto de 1931 ou encore la chaise Tulip créée dans les années 50 dont le pied s’éclot en corolle. Disponible dans de multiples tons, son succès est immédiat et elle a ensuite été déclinée sous forme de tabouret, de pouf ou de table. Pratique, d’une grande stabilité elle a été sans contestation possible un meuble design qui a marqué son temps et reste aujourd’hui encore une star des vide-greniers !